Introduction
  • Connecté il y a 3 mois
  • 0 Points
  • Occitanie, France
Groupes (0)
Aucun groupe.
Inscriptions
Chapelle des Carmélites Toulouse
Ville: Toulouse
Département: Haute-Garonne
La chapelle des Carmélites, rue de Périgord, est une...
Musique en dialogue
Rubrique: Concerts
Ville: Toulouse
Département: Haute-Garonne
Une nouvelle série de concerts voit le jour en...
Infos épinglées
Activités récentes
  • Une nouvelle série de concerts voit le jour en la ravissante Chapelle des Carmél…
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Rien n’est bon que d’aimer

    « Rien n’est bon que d’aimer »*  évoque en mots et musique Pauline Viardot, immense cantatrice du 19ème siècle, fille de Manuel Garcia, sœur de Maria Malibran, « La meilleure des femmes » pour Tourguéniev, « L’être le plus parfait » pour George Sand.

    Avec amour et tendresse, Pauline Viardot, égéri…

    « Rien n’est bon que d’aimer »*  évoque en mots et musique Pauline Viardot, immense cantatrice du 19ème siècle, fille de Manuel Garcia, sœur de Maria Malibran, « La meilleure des femmes » pour Tourguéniev, « L’être le plus parfait » pour George Sand.

    Avec amour et tendresse, Pauline Viardot, égérie, interprète et amie des figures artistiques majeures de l’époque, appelle à ses côtés ceux qui, pour elle, ont tant compté.

    Mélodies, romances et pièces pour piano répondent aux extraits de sa correspondance, s’attachant à l’aspect fragile et poétique d’une chanteuse adulée.

    Magali Léger, soprano, Laure Urgin, récitante et Marie Vermeulin, pianiste, racontent l’intimité d’un personnage fascinant.

    • Musiciens : Magali Léger, soprano - Laure Urgin, récitante - Marie Vermeulin, piano
    • Musique : Pauline Viardot, Frédéric Chopin (1810-1849) : Aime-moi, Franz Liszt (1811-1886), Vincenzo Bellini (1801-1835) / Textes : Pauline Viardot (1821-1910) : Extraits de la correspondance, Alfred de Musset (1810-1857) : À la Malibran (poème), Marceline Desbordes-Valmore (1756-1859) : Crois-moi et Allez en paix

    Lire plus
    3 septembre 2017
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Musique en Dialogue aux Carmélites a créé un nouvel événement La note bleue.

    La note bleue

    Les amateurs de jazz et de blues connaissent certainement la fameuse « note bleue », qui modifie subitement et de manière inattendue l’atmosphère générale d’un morceau. Mais qui sait qu’en réalité, cette expression fut inventée par George Sand parlant de Frédéric Chopin auquel la liait une relation…

    Les amateurs de jazz et de blues connaissent certainement la fameuse « note bleue », qui modifie subitement et de manière inattendue l’atmosphère générale d’un morceau. Mais qui sait qu’en réalité, cette expression fut inventée par George Sand parlant de Frédéric Chopin auquel la liait une relation aussi passionnée qu’orageuse. George Sand y voyait « l’azur de la nuit transparente » et, de fait, la musique de Chopin délivre fréquemment des changements d’humeur foudroyants, souvent nocturnes et mélancoliques.
    A travers certaines des pièces les plus fameuses du compositeur franco-polonais, Denis Pascal et Marie-Paule Milone nous entrainent dans les soirées célèbres de la vie mondaine parisienne durant lesquelles Chopin hypnotisait une audience choisie par la magie de son clavier et de sa musique.
    Marie-Christine Barrault nous livre les témoignages écrits des plus grandes personnalités de ce temps confrontés à l’art fantastique de Chopin. Eugène Delacroix, Oscar Wilde, Marcel Proust ou André Gide, Felix Mendelssohn, Richard Wagner ou Hector Berlioz, sans oublier l’ami mais néanmoins rival Franz Liszt, tous s’inclinent respectueusement devant le piano de Chopin.

    Dégustation offerte par le Château Le Bouïs- Gruissan (11) et la Ferme aux Téoulets, Merville (31)

    • Musiciens : Denis Pascal, piano - Marie-Paule Milone, violoncelle - Marie Christine Barrault, comédienne
    • Musique : Frédéric Chopin (1810-1849) Textes : George Sand (1804-1876)

     

    Lire plus
    27 août 2017
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Musique en Dialogue aux Carmélites vient de s'inscrire sur le site
    Votre publication est en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
Aucune activité
Unable to load tooltip content.