3 minutes de lecture (603 mots)

Saint-Calais, une cité sur les bords de l'Anille

saint-calais

A mi-chemin entre le Maine et le Vendômois, Saint-Calais, petite ville sarthoise, possède un riche patrimoine religieux, profane, naturel et culturel. Le charme de cette petite cité ne vous laissera pas indifférent.

Tout commença sur ces terres au VIe siècle, lorsque Saint-Karileph, un ermite venu d'Auvergne, s'installa pour y construire une abbaye bénédictine. Jaloux de la fortune de l'abbaye, le Comte du Maine décida, au XIe, de bâtir un château dont il ne reste aujourd'hui que les vestiges de la motte féodale dans les hauts de la cité. Sur les bords de l'Anille un jardin de style médiéval restitue un peu de cet atmosphère.

Après la Révolution française, l'abbaye fut démantelée, faisant place à une cité de style hausmannien aux rues régulières, construite autour de l'église gothique et des rives de l'Anille. La ville connaît un véritable essor au XIXe siècle avec la construction de nombreux bâtiments publics : la Halle aux grains réalisé par Eugène Landron, le tribunal et son style néoclassique mais aussi le pôle culturel et administratif qui vit le jour en 1889 avec le premier musée-bibliothèque de la ville en présence de Charles Garnier, architecte de l'Opéra de Paris

A voir

La Halle aux grains

La Halle de Saint-Calais est construite en pierre de tuffeau et en briques, selon un courant architectural du XIXème qui est « L'historicisme ».

En effet, son plan massé et ses quatre tourelles reprennent l'architecture des châteaux de la Loire. Elle est construite sur l'emplacement de l'église abbatiale, dont la charpente du XVème siècle a été réutilisée. L'architecte de la Halle est Eugène Landron (1816-1895), ayant également réalisé l'abattoir et restauré l'église Notre-Dame de Saint-Calais.

L'église Notre Dame

Composée d'une nef centrale terminée au chevet par un mur droit percé d'une fenêtre ogivale, et accompagnée de bas-côtés à l'extrémité de l'un desquels s'élève le clocher de 58 mètres. Les quatre travées supérieures sont du XVème siècle. L'église étant trop petite à la fin du XVème, elle fut rallongée de trois travées représentant environ 14 m d'espace au sol.

La façade Renaissance offre une belle porte sculptée du XVIème retraçant quatre scènes de la vie de la Sainte-Vierge, attribuées par l'Abbé Froger au sculpteur Guillaume Le Houx (guirlande de houx, cornes d'abondance et ses initiales M.G.L.H.).

Les lavoirs et les Quais de l'Anille

La rivière de l'Anille a joué un important rôle économique dans l'implantation de l'abbaye puis du bourg. Elle alimentait des tanneries, des moulins et de nombreux lavoirs, dont une trentaine sont aujourd'hui toujours visibles. Dès 1797, pendant la Révolution, son cours est en partie domestiqué par le creusement d'un canal, qui est censé éviter les inondations. Les quais deviennent une promenade publique dès 1802, et un lavoir public est construit dès 1805. De petits pavillons en briques existent aussi au bord du canal, à usage de loisir, qui donnent un charme supplémentaire à ces rives de l'Anille qui sont classées depuis 1943.

A faire

Prochainement des informations dans cette rubrique



​Dormir

Prochainement des informations dans cette rubrique



Manger

Prochainement des informations dans cette rubrique



Informations pratiques

Office de Tourisme du Pays Calaisien

Place de l'Hôtel de Ville 72120 SAINT-CALAIS

Téléphone: 02 43 35 82 95

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

https://www.officedetourisme-payscalaisien.fr


Localisation (Carte)

72120 Saint-Calais, France
Bienvenue au Jardin Potager de Bonnétable


Activités en Sarthe

Restaurants en Sarthe

Café de la Paix
 
0.0 (0)
Rubrique: Traditionnel
Ville: Saint-Calais
Département: Sarthe
Région: Pays de la Loire
Restaurant " Le Relais du Cheval Blanc" à Beaumont Pied de Boeuf
 
0.0 (0)
Rubrique: Gastronomique
Département: Sarthe
Région: Pays de la Loire