Tourisme : le mirage des chambres d'hôtes

Quitter la ville pour ouvrir une chambre d'hôtes à la campagne. 1 500 chambres d'hôtes sont créées chaque année, mais autant disparaissent. François et Jacques se sont lancés il y a cinq ans. Pour restaurer une maison en Ardèche ils ont investi toutes leurs économies : 530 000 euros. Au début, les clients étaient au rendez-vous, mais cette année le bilan est plus sombre. "Au premier semestre on était à plus de 45% de baisse, avec juillet et août on a remonté, on est à peu près aujourd'hui à 30%", explique-t-il. Cette baisse de fréquentation est un coup dur pour le couple. Car cette maison de quatre chambres coûte cher. Eau, électricité, impôts, les réservations ne suffisent pas à renflouer les caisses. En moyenne, un loueur reste en activité une dizaine d'années seulement.

Insolite : le premier camping libertin de France s...
En France, la tradition du pourboire semble se per...